Le vinyle de la brocante :  »The best of Otis Redding ». Petite rétrospective sur ce papa de la soul américaine.

Otis Redding, une légende de la soul music

The best of Otis Redding, un indispensable pour les accrocs de la soul music

Je l’ai cherché pendant un petit moment et l’ai enfin trouvé : « The best of Otis Redding« . Une compil’ de ses meilleures morceaux, déniché au détour d’une brocante. Une voix mélancolique et des instrus atomiques voilà le secret de ce papa de la soul.

 

Les titres :

A1 - Dock Of The Bay –  2:43
A2 – The Happy Song –  2:40
A3 – Amen  - 3:20
A4 – I’ve Got Dreams To Remember  - 3:10
A5 – Fa-Fa-Fa-Fa – 3:39
A6 – My Girl – 2:54
B1 – Tramp – 3:01
B2 – Mr. Pitiful – 2:26
B3 – Hard To Handle – 2:18
B4 – I Can’t Turn You Loose – 2:35
B5 – Try A Little Tenderness – 2: 41
B6 – Day Tripper – 2:54

**Otis Redding – The Best Of Otis Redding**
Label: Original Atlantic Recordings ‎
Series: That’s Soul (2)
Format: Vinyl, LP, Compilation
Année : 1981 
Genre : Funk/Soul
Style: Soul

 

Otis Redding

Otis, surnommé Mr Pitiful à cause de sa voix mélancolique, est né le 9 septembre 1941 à Dawson en Géorgie.

Très tôt, il quitte l’école pour subvenir aux besoins de sa famille car son son père tombe malade. Il réussi à devenir batteur dans des groupes de Gospel où il fait une rencontre déterminante avec le guitariste Johnny Jenkins qui lui propose de rejoindre les Pinetoppers. A 21 ans, il enregistre au studio Stax de Memphis le titre « These arms of mine« où le producteur de la chanson et patron du label Volt, Jim Stewart, remarque immédiatement son talent. Le titre cartonne : 800.000 exemplaires sont vendus. Otis Redding commence alors une carrière fulgurante avec les morceaux « Pain in my heart« , « That’s how strong my love is » et « Mr Pitiful« .

Otis Redding, une légende de la soul music

En 1965, c’est la consécration avec la ballade soul, « I’ve been loving you too long« , tirée de l’album « Otis Blue » dont « Respect« , repris un an plus tard par Aretha Franklin, et « Shake« . Otis Redding fait également de belles reprises dont « Satisfaction » des Rolling Stones et « My Girl » de Smokey Robinson.

En 1966, le chanteur sort « The Soul Album« , puis après son opération de la gorge, ‘The Dictionary of Soul » et son célèbre « Fa Fa Fa Fa Fa Fa (Sad Song)« .

En 1967, il enregistre avec Carla Thomas un album en duo dans lequel on retrouve « Lovey, Dovey » et « Tramp« . Peu de temps avant sa mort, il signe le célèbre titre « Sitting on the Dock of the Bay » et « Match Game ».

Otis Redding, une légende de la soul music

Au sommet des charts du rythm’n blues, Otis Redding meurt en pleine gloire à l’âge de vingt-six ans, le 10 décembre 1967, dans un accident d’avion qui devait l’emmener en tournée. Il reste aujourd’hui un des plus grands chanteurs américains de soul écoutées par toutes les générations. Très jeune il est parvenu à faire de sa musique, profondément enracinée dans la culture noire américaine, une musique universelle.